Aller au contenu

Archives mensuelles : avril 2016

Mars en haute résolution

L’agence spatiale américaine (la NASA) vient de mettre en ligne un superbe cliché pris en très haute définition et à 360° de la planète Mars.

Mars en haute résolution

Ceci a été rendu possible grâce à la mission Mars Science Laboratory  et plus particulièrement au rover Curiosity présent sur la planète depuis le 6 Août 2012 et à l’assemblage informatique d’un douzaine de clichés pris au cours de sa mission sur la planète rouge. Avec ce superbe panoramique, la NASA fête ainsi à sa manière la fin d’une traversée très difficile du cratère Gale car en effet, le sol martien est plus inhospitalier que ne l’avaient prévu les scientifiques et les roues du rover  subissent une usure conséquente et prématurée. Pour rappel, l’objectif principal de la mission de Curiosity ce sont les contreforts argileux du Mont Sharp que l’on peut voir sur la droite de la photo.

Vous pouvez accéder à ce superbe cliché en cliquant directement sur l’image ci-dessus.

PS: le temps de chargement de l’image peut être plus ou moins long en fonction de votre connexion internet.

La robotique ludique avec AntBo

Volià AntBo (contraction de “Ant” qui veut dire fourmi en anglais et de “Bo” pour robot):

ANTBO le robot fourmi

Avec un poids plume de 209 grs, une longueur de 22 cm, une largeur de 12.5 cm et une hauteur de 15 cm,  ce petit robot insectoïde développé par la startup chinoise DFrobots se veut être “le robot” destiné à apprendre les bases de la programmation et de la robotique interactive aux jeunes et moins jeunes. Lancé officiellement il y a quelques jours sur la plateforme de crowdfunding Indiegogo AntBo est vendu sous la forme d’un kit de pièces à assembler soi-même pour la somme de 69$. Avec ses 30 neurones électroniques et ses divers capteurs, AntBo peut se piloter avec un smartphone ou réagir à la voix dans un rayon d’une quinzaine de mètres. Il dispose de commandes de base pré-programmées, mais vous pourrez très bien le faire évoluer en rajoutant vos propres programmes développés via des solutions de programmation simplissimes et ludiques comme Scratch.

Continuer la lecture

CyanogenMod et moi

En bon geek que je suis, cela va bientôt faire 2 ans maintenant que j’ai décidé de “Rooter” mon smartphone (Samsung Galaxy S4 mini – modèle GT-I9195) afin d’y installer un système d’exploitation alternatif (une autre ROM) et il est temps pour moi de vous faire partager le bilan de mon expérience.

  • La première des raisons qui m’a poussé à sauter le pas, ce sont toutes les applications préinstallées et imposées par Samsung dans sa ROM Officielle qui occupent de l’espace mémoire et alourdissent le système.
  • La seconde, c’est l’attente interminable d’une hypothétique mise à jour d’Androïd vers une version 5.0 qui au final ne viendra jamais.
  • La troisième, c’est la volonté d’avoir un système à jour (cf: les failles sécuritaires découvertes dans Androïd), moins commercial, au code plus ouvert, toujours basé sur l’open-source et développé dans un esprit communautaire.

Après m’être bien documenté sur le sujet, il m’a fallut choisir parmi les différentes ROM Custom existantes et mon choix s’est rapidement porté sur une ROM très connue : CyanogenMOD. logo_cyanogemod

Le gros avantage de la ROM CyanogenMOD, c’est qu’elle est soutenue par une grande communauté de développeurs, que son évolution est constante, qu’elle est compatible avec de très très nombreux modèles de smartphones et qu’elle est très bien documentée. Vous trouverez facilement les tutoriels d’installation sur le Wiki et pour les bidouilles ou petits couacs le forum est là aussi.

Continuer la lecture

La sculpture virtuelle avec Sculptris

La conception d’images de synthèse fait appel à différentes techniques de modélisation 3D et ce qui demeure le plus difficile à modéliser encore à ce jour ce sont les formes organiques (les êtres vivants, les corps, les visages  et leurs diverses expressions…). Pour ce genre de réalisation, j’ai longtemps été un adepte du modelage polygonal et de la subdivision surfacique avec le logiciel Wings 3D qui permet d’obtenir un résultat final très convenable, mais cela demande un travail de minutie long et fastidieux. Et, un jour, à la recherche d’une autre  solution de modélisation gratuite j’ai découvert SCULPTRIS.

Sculptris
Image réalisée par Barry Croucher

Développé par la société Pixologic qui commercialise l’excellent modeler professionnel Zbrush, Sculptris en est la version allégée et entièrement gratuite. Une fois que vous l’aurez utilisé, vous ne verrez plus la modélisation comme avant. La prise en main du logiciel est extrêmement simple et pour une fois, c’est un logiciel de conception 3D qui n’exige pas une machine de compétition pour fonctionner correctement. Pour peu que l’on possède une tablette graphique on a vraiment l’impression de sculpter un bloc d’argile avec un ébauchoir. Compatible PC ou MAC, Sculptris vous offre gratuitement les fonctionnalités suivantes:

  • Une interface simple, ludique et très ergonomique
  • La symétrie automatique par défaut (ex: vous ne sculptez qu’un seul coté d’un visage)
  • La prise en charge des drivers OpenGL des cartes graphiques grand-public (ATI & Nvidia) et des tablettes compatibles Wacom
  • La Tesselation Dynamique (les polygones sont rajoutés uniquement en fonction des besoins)
  • Des pinceaux et des brosses paramétrables équivalents aux divers ébauchoirs existants
  • La gestion des masques pour protéger certaines zones
  • L’export de votre travail au format .OBJ standardisé

A titre personnel je dois dire qu’à chaque fois que je dois modéliser une forme organique (réelle ou pas) je fais désormais appel à Sculptris et j’importe ensuite le modèle dans un de mes logiciels de raytracing pour effectuer le mappage et le rendu final de la scène 3D.

Vivaldi le navigateur pour Geek

C’est officiel, la version finale du navigateur Internet Vivaldi est en ligne.

Logo Vivaldi

Vivaldi est né en réaction au changement d’orientation opéré par certains des développeurs du navigateur internet Opera  (qui utilise désormais le moteur WebKit de Google Chrome) il y a un peu plus d’un an. Ainsi, la partie de l’équipe ayant fait scission a décidé de se lancer dans le développement d’un nouveau navigateur communautaire en revenant à la philosophie première ayant initié le projet Opera :

proposer aux internautes un navigateur internet gratuit, léger, performant, ultra-personnalisable et multiplateforme.

Après plusieurs versions beta, Vivaldi arrive aujourd’hui en version finale 1.0 et malgré un look qui peut paraître un peu austère au premier abord, il renferme plein de fonctionnalités innovantes ( prise de note, navigation spatiale, modularité, onglets empilables…). C’est un navigateur conçu par des geeks pour les geeks mais une fois pris en main, chacun, le néophyte comme l’expert pourra y trouver son bonheur.