Aller au contenu

Deux logiciels d’aide à l’écriture

Pour qui souhaite se lancer dans l’écriture, les littéraires purs et durs leur répondront que rien n’est plus facile et qu’il leur suffit de trois choses bien basiques :

  • De l’inspiration, du papier et un crayon.

Toutefois, et en règle générale, les plus créatifs sont souvent confrontés à un problème de taille : le manque de rigueur et d’organisation associé à un esprit imaginatif débordant d’idées et concepts en tout genre. Pourquoi alors ne pas vivre avec son temps et profiter de ce que peut nous apporter la technologie dans ce domaine ? C’est là qu’interviennent les logiciels d’aide à l’écriture. Parmi eux, deux retiennent particulièrement mon attention :

Ywriter et Plume Creator

Ywriter

plume_creator

Bien plus que de simples logiciels de traitement de texte comme peuvent l’être Word ou Writer, ces logiciels vont vous permettre, avec une seule et même interface ergonomique :

  • De générer automatiquement vos scènes et chapitres
  • D’organiser vos notes et idées
  • De classer, décrire, gérer les lieux, les personnages, leur rôle et les objets
  • D’organiser et optimiser votre temps
  • De sauvegarder automatiquement et régulièrement votre travail
  • D’exporter dans des formats divers (Html, Txt, Pdf…) un manuscrit structuré, propre et finalisé

Continuer la lecture

Microsoft Update Catalog s’affranchit enfin des Contrôles ActiveX

Microsot Catalog UpdateOuf, il était temps !

Et voilà, comme l’avait annoncé la firme de Redmond il y a quelques mois,  il n’est désormais plus nécessaire d’utiliser un navigateur basé sur Internet Explorer pour accéder au site : Microsoft Update Catalog.

Avec les innovations du navigateur internet Edge  fourni avec Windows 10 il était inévitable pour Microsoft de mettre a jour son site exclusivement dédié aux téléchargements de correctifs.  Cela semble signer la mort de la “très controversée” technologie ActiveX control propre aux anciens navigateurs de la marque. Dès à présent vous pouvez donc utiliser le navigateur internet de votre choix (Firefox, Chrome, Opera, Vivaldi…) pour télécharger et installer manuellement vos mises à jour.

Une preuve d’ouverture de la part de Microsoft, ou, peut être plus simplement, une logique bien pensée en adéquation avec la nouvelle politique mise en œuvre depuis début Octobre qui veut que dorénavant un seul et unique patch cumulatif soit proposé pour les mises à jour mensuelles dans Windows Update. Toutefois, une petite amélioration de l’ergonomie du site en ce qui concerne la recherche et le classement des divers patchs serait la bienvenue et cela nous éviterait de longues minutes de recherches parfois infructueuses. :mrgreen:

Disponibilité d’ iOS 10

Cela fait maintenant 3 jours que la firme de Cupertino (Apple) a commencé le déploiement de la version 10.0.1 de son système d’exploitation iOS pour tablettes et mobiles.

IOS 10 logoDétenteur d’un ipad Mini 4 initialement livré avec iOS 9, j’ai décidé de sauter le pas et j’ai effectué la migration vers iOS 10.0.1 via le WiFi (“Other The Air”). Cette version majeure très attendue par les aficionados d’ Apple et qui fait le buzz depuis plusieurs mois sur le net pèse tout de même 1.2Go. Ceux qui possèdent une connexion à faible débit devront donc s’armer de patience…

Dans mon cas, concernant l’update en elle même, tout s’est bien passé (environ 30 minutes téléchargement et redémarrage compris) et j’ai eu la chance de ne pas faire partie des rares malchanceux qui ont subit “un bug dans le processus de déploiement de la mise à jour” se retrouvant ainsi avec un écran de démarrage les invitant à restaurer leur machine via iTunes…

A l’usage, et malgré tout le buzz crée autour de cette version, je ne constate rien de bien mirobolant.

Continuer la lecture

La sauvegarde système automatique avec TAR et Webmin

Lorsque l’on administre un serveur web un des points les plus important est celui la sauvegarde système. En plus des opérations de sauvegarde régulière des sites web hébergés, des bases de données et des données mises en ligne, nous allons voir comment sauvegarder la quasi intégralité des fichiers système et des fichiers de configuration d’un serveur Linux. Le but bien évidement est de pouvoir rétablir rapidement sa configuration, retrouver ses paramètres personnalisés et limiter ainsi le temps d’indisponibilité de son serveur. Si votre serveur est virtualisé, vous pouvez passer votre chemin, la sauvegarde la plus simple et rapide reste le cliché du système fonctionnel à un instant T.

Supports de stockage numériques

Pour les autres et afin de faciliter la tâche à ceux qui ne sont pas à l’aise avec la ligne de commande du pingouin,  je vais vous décrire une procédure de sauvegarde avec TAR (l’excellent outil de sauvegarde et d’archivage Linux) et un utilitaire bien connu des administrateurs système : Webmin. qui permet de gérer son serveur via une interface web. Le préalable consiste donc a installer la paquet Webmin sur sa distribution Linux (Je passe sur l’installation, de nombreux tutoriels étant présents et en français sur le net; exemple tutoriel pour Debian).

Rentrons donc dans le vif du sujet et voyons les diverses étapes à suivre pour une distribution basée sur Debian:

  • Première étape: Le choix du support de sauvegarde et sa mise en place:

Vous êtes bien évidement libre de choisir le type de support de sauvegarde qui vous convient (Disque externe USB, clé USB, carte mémoire….) mais quelque soit le choix, il faudra créer un point de montage pour ce support et monter ce support. Personnellement j’utilise une carte SDHC formatée en EXT4 car ce format offre de bonnes performances et permet surtout, conjointement a l’archivage avec TAR, de garantir la préservation complète des droits utilisateurs sur les fichiers présents dans notre sauvegarde. Mais d’autres formats peuvent également convenir.

Branchez votre support de sauvegarde au serveur puis ouvrez une session en ROOT sur ce dernier (locale ou distante via SSH)

# On liste les disques disques présents avec la commande suivante:
fdisk -l

A ce stade, vous obtenez une réponse qui vous affiche à l’écran la liste des disques présents sur votre système ainsi que leur taille et les partitions présentes:

Disque /dev/sda

…..

Disque /dev/sdb

…..

Continuer la lecture

Avec FING, auditez votre réseau sans fil

FING - LogoC’est l’été, et vous surfez sur le web avec votre mobile,  confortablement installé à l’ombre sur votre terrasse en sirotant une citronnade. La famille et les amis sont présents et tout ce petit monde profite du réseau wifi “invité” que vous avez activé pour l’occasion. Tout d’un coup une question vous vient à l’esprit : Comment être sur qu’aucun voisin indélicat dans le périmètre alentour n’en profite pour squatter le réseau et grignoter de la bande passante ?

Bien évidement, vous avez la flemme d’aller regarder dans l’interface de votre Box ou de votre routeur. C’est l’à que FING (développé par Domotz LTD) entre en scène. FING est une application mobile gratuite disponible pour Androïd et iOS. Une fois installé sur votre mobile préféré et lancé,  FING va lister tous les appareils connectés au même réseau Wifi que celui de votre mobile.

 

FING sur AndroidNom du Réseau sans fil, adresse de la passerelle, adresse IP des machines, Adresse MAC des cartes réseau, Nom des machines, Nom du fabricant, type de services et ports activés (ftp, smb, ssh…), Ping, traceroute, Scan de ports, Wake On Lan, etc…. Tout cela n’aura plus de secret pour vous. Voilà donc un petit aperçu de ce qu’il est possible de faire avec FING.

Les intrus n’auront qu’à bien se tenir et vous n’aurez pas bougé de votre chaise longue.