Aller au contenu

Firefox

Ça bouge dans la monde des navigateurs internet.

Logo Mozilla FirefoxEn ce mois de décembre et à l’approche des fêtes de fin d’année, un bouleversement semble s’opérer dans le monde des navigateurs internet grand public.

Ainsi, les mises à jour majeures s’enchaînent avec les sorties récentes des navigateurs Goggle Chrome en version 71 et Mozilla Firefox en version 64. Mais, en dehors des améliorations habituelles en terme de stabilité, au delà des sempiternels correctifs sécuritaires et des nouvelles fonctionnalités spécifiques apportées par l’un et par l’autre, soit respectivement :

  • L’intégration d’un bloqueur de publicités natif pour Chrome
  • Une nouvelle gestion des extensions et plugins sous forme de tuiles pour Firefox

C’est un choix effectué par Microsoft qui vient jeter un pavé dans la marre du web. En effet la firme de Redmond a annoncé il y a quelques jours que désormais, les futures versions de son navigateur internet maison Edge, seraient basées et construites sur le code source de Chromium (projet initié par Google et constituant la base de Chrome). Microsoft semble donc ne plus vouloir s’investir dans un navigateur au code source propriétaire, mais opter comme l’a déjà fait Opera il y a plusieurs mois, pour un navigateur internet reposant sur le moteur de rendu HTML de Chrome (Webkit). La fondation Mozilla avec le navigateur Firefox et son nouveau moteur de rendu Quantum se retrouve donc bien seule face à l’hégémonie du moteur HTML made in Google. Firefox reste donc le véritable navigateur internet gratuit et open source. Espérons que cela en fera sa force et non pas sa faiblesse. 🙄

Microsoft Update Catalog s’affranchit enfin des Contrôles ActiveX

Microsot Catalog UpdateOuf, il était temps !

Et voilà, comme l’avait annoncé la firme de Redmond il y a quelques mois,  il n’est désormais plus nécessaire d’utiliser un navigateur basé sur Internet Explorer pour accéder au site : Microsoft Update Catalog.

Avec les innovations du navigateur internet Edge  fourni avec Windows 10 il était inévitable pour Microsoft de mettre a jour son site exclusivement dédié aux téléchargements de correctifs.  Cela semble signer la mort de la “très controversée” technologie ActiveX control propre aux anciens navigateurs de la marque. Dès à présent vous pouvez donc utiliser le navigateur internet de votre choix (Firefox, Chrome, Opera, Vivaldi…) pour télécharger et installer manuellement vos mises à jour.

Une preuve d’ouverture de la part de Microsoft, ou, peut être plus simplement, une logique bien pensée en adéquation avec la nouvelle politique mise en œuvre depuis début Octobre qui veut que dorénavant un seul et unique patch cumulatif soit proposé pour les mises à jour mensuelles dans Windows Update. Toutefois, une petite amélioration de l’ergonomie du site en ce qui concerne la recherche et le classement des divers patchs serait la bienvenue et cela nous éviterait de longues minutes de recherches parfois infructueuses. :mrgreen: