Aller au contenu

navigateur

Ça bouge dans la monde des navigateurs internet.

Logo Mozilla FirefoxEn ce mois de décembre et à l’approche des fêtes de fin d’année, un bouleversement semble s’opérer dans le monde des navigateurs internet grand public.

Ainsi, les mises à jour majeures s’enchaînent avec les sorties récentes des navigateurs Goggle Chrome en version 71 et Mozilla Firefox en version 64. Mais, en dehors des améliorations habituelles en terme de stabilité, au delà des sempiternels correctifs sécuritaires et des nouvelles fonctionnalités spécifiques apportées par l’un et par l’autre, soit respectivement :

  • L’intégration d’un bloqueur de publicités natif pour Chrome
  • Une nouvelle gestion des extensions et plugins sous forme de tuiles pour Firefox

C’est un choix effectué par Microsoft qui vient jeter un pavé dans la marre du web. En effet la firme de Redmond a annoncé il y a quelques jours que désormais, les futures versions de son navigateur internet maison Edge, seraient basées et construites sur le code source de Chromium (projet initié par Google et constituant la base de Chrome). Microsoft semble donc ne plus vouloir s’investir dans un navigateur au code source propriétaire, mais opter comme l’a déjà fait Opera il y a plusieurs mois, pour un navigateur internet reposant sur le moteur de rendu HTML de Chrome (Webkit). La fondation Mozilla avec le navigateur Firefox et son nouveau moteur de rendu Quantum se retrouve donc bien seule face à l’hégémonie du moteur HTML made in Google. Firefox reste donc le véritable navigateur internet gratuit et open source. Espérons que cela en fera sa force et non pas sa faiblesse. 🙄

Chromium, la meilleure alternative à Google Chrome.

Capture d'écran ChromiumAlors que la loi RGPD vient d’entrer en vigueur le 25 Mai dernier dans l’ensemble de la Communauté Européenne, vous vous posez peut être la question suivante :

“J’utilise depuis des années le navigateur Google Chrome, mais qu’ advient-il de mes données et comment sont-elle exploitées par Google, entreprise ne résidant pas dans la CEE et soumise au Patriot Act ?”

(Il y a un vieil adage qui dit :  Quand c’est gratuit, c’est vous le produit….. ) 😕

Personnellement, je ne me pose pas cette question car je fuis comme la peste le navigateur maison du géant du web au profit de Mozilla Firefox que j’utilise au quotidien. Toutefois, afin de tester la compatibilité des différents moteurs de rendu HTML, j’ai besoin d’utiliser d’autres navigateurs. C’est pourquoi, pour simuler un rendu sous Chrome j’utilise le navigateur Open Source : Chromium.

Chromium est un navigateur communautaire Open Source dont le code libre a servi de base à : Google pour développer son navigateur maison : Chrome  😯

En gros, Google Chrome est une version propriétaire de Chromium (code fermé)  à laquelle la firme de Mountain View a intégré des fonctionnalités propres à ses services (Google search, Gcalendar, Gmail, Gdrive ….) et qui récolte des données sur ses utilisateurs.

A l’opposé, Chromium est un navigateur au code libre que tout le monde peut consulter et qui ne récolte aucune donnée utilisateur. Alors, vu que le moteur de rendu (webkit) est le même, que les performances sont identiques, c’est à mon avis le navigateur Chromium qui reste le choix le plus judicieux pour un utilisateur habitué à Google Chrome mais qui s’inquiète de l’utilisation faite de ses données utilisateur.

Continuer la lecture

Microsoft Update Catalog s’affranchit enfin des Contrôles ActiveX

Microsot Catalog UpdateOuf, il était temps !

Et voilà, comme l’avait annoncé la firme de Redmond il y a quelques mois,  il n’est désormais plus nécessaire d’utiliser un navigateur basé sur Internet Explorer pour accéder au site : Microsoft Update Catalog.

Avec les innovations du navigateur internet Edge  fourni avec Windows 10 il était inévitable pour Microsoft de mettre a jour son site exclusivement dédié aux téléchargements de correctifs.  Cela semble signer la mort de la “très controversée” technologie ActiveX control propre aux anciens navigateurs de la marque. Dès à présent vous pouvez donc utiliser le navigateur internet de votre choix (Firefox, Chrome, Opera, Vivaldi…) pour télécharger et installer manuellement vos mises à jour.

Une preuve d’ouverture de la part de Microsoft, ou, peut être plus simplement, une logique bien pensée en adéquation avec la nouvelle politique mise en œuvre depuis début Octobre qui veut que dorénavant un seul et unique patch cumulatif soit proposé pour les mises à jour mensuelles dans Windows Update. Toutefois, une petite amélioration de l’ergonomie du site en ce qui concerne la recherche et le classement des divers patchs serait la bienvenue et cela nous éviterait de longues minutes de recherches parfois infructueuses. :mrgreen:

Ghostery vs uBlock Origin

De nos jours, naviguer sur internet tout en préservant sa vie privée et sans être submergé de fenêtres publicitaires envahissantes ne peux se faire sans l’installation d’un programme dédié, l’activation d’une option spécifique chez sons fournisseur d’accès ou l’utilisation d’un pare-feu personnalisé. Hormis un antivirus embarquant une  telle option de blocage, la solution la plus simple réside à mon avis en l’ajout d’une extension spécifique dans le navigateur internet. Il en existe de nombreuses compatibles avec la grande majorité des navigateurs.

Deux retiennent un peu plus mon attention et ce principalement pour leur efficacité:

Ghostery et uBlock Origin:

Continuer la lecture

Vivaldi le navigateur pour Geek

C’est officiel, la version finale du navigateur Internet Vivaldi est en ligne.

Logo Vivaldi

Vivaldi est né en réaction au changement d’orientation opéré par certains des développeurs du navigateur internet Opera  (qui utilise désormais le moteur WebKit de Google Chrome) il y a un peu plus d’un an. Ainsi, la partie de l’équipe ayant fait scission a décidé de se lancer dans le développement d’un nouveau navigateur communautaire en revenant à la philosophie première ayant initié le projet Opera :

proposer aux internautes un navigateur internet gratuit, léger, performant, ultra-personnalisable et multiplateforme.

Après plusieurs versions beta, Vivaldi arrive aujourd’hui en version finale 1.0 et malgré un look qui peut paraître un peu austère au premier abord, il renferme plein de fonctionnalités innovantes ( prise de note, navigation spatiale, modularité, onglets empilables…). C’est un navigateur conçu par des geeks pour les geeks mais une fois pris en main, chacun, le néophyte comme l’expert pourra y trouver son bonheur.