Aller au contenu

serveur

Migrer de Owncloud vers Nextcloud

NextCloudPetit rappel pour ceux et celles qui ne seraient pas encore au courant : cela fait maintenant quelques semaines que le concepteur initial du projet Owncloud a décidé de quitter son équipe de développement suite aux nombreuses divergences  naissantes concernant le changement d’orientation et de licence.

Qu’à cela ne tienne, il en faut plus à Frank Karlitschek pour se laisser abattre. Ce dernier a donc décider de faire cavalier seul en créant un Fork (une branche dérivée) de Owncloud à savoir : Nextcloud.

Nexcloud redevient donc la vraie solution de stockage en ligne entièrement gratuite et Open Source. Ayant à titre personnel une grande préférence pour les logiciels libres dès lors qu’ils satisfont pleinement à mes attentes, il n’en fallait pas plus pour que je me décide à sauter le pas et à migrer séance tenante vers Nextcloud dès la première mouture en ligne. Dans les faits, comme les deux codes sources sont encore très très proches, cette migration s’est faite : “les doigts dans le nez”.

Dans la pratique, voici la marche à suivre:

  1. Sauvegardez votre base de données d’Owncloud ainsi que le répertoire DATA (inutile si vos données sont déportées sur un stockage externe)
  2. Désactivez les applications tierces si vous en utilisez
  3. Sauvegardez précieusement le fichier config.php de Owncloud
  4. Renommez votre répertoire Owncloud avec un autre nom (ex : Ancien_Owncloud)
  5. Créez un nouveau répertoire Owncloud dans votre espace FTP
  6. Copiez-y l’intgralité de l’archive Nextcloud décompréssée
  7. Remplacez le fichier config.php par celui que vous avez sauvegardé
  8. Connectez-vous à l’adresse de votre cloud et patientez quelques minutes le tant que la mise à jour soit terminée. (des petits ajustements sur les droits des répertoires peuvent vous être demandés en fonction de vos paramètres personnels).

Et voilà, vous êtes maintenant passé sur Nextcloud. Il ne vous reste plus qu’à supprimer l’ancien répertoire d’ Owncloud pour faire le ménage sur votre serveur. Les applications Nextcloud pour Androïd et IOS sont d’ores et déjà disponibles et les nombreux plugins d’Owncloud exclusivement réservés à la version entreprise (payante) devraient être rapidement disponibles pour Nextcloud mais cette fois, gratuitement.

Auto-Hébergement: l’expérience continue

Bonjour à tous.

Fdgeek.net est de retour en ligne après plusieurs mois d’absence.

Shuttle DS-61
Shuttle DS-61

Ma plateforme d’hébergement reste la même. Concernant le matériel, j’utilise toujours un “Slim-PC”: le  Suttle modèle DS61 qui présente un design compact très austère (look industriel) et propose de nombreux avantages en matière d’intégration. L’ensemble des composants tient dans un espace de 19 cm x 16.5 cm x 4.3cm bien pensé et le tout est alimenté par un bloc d’alimentation externe efficace et de qualité (90 watts).

Côté processeur, j’ai opté pour un Intel Celeron G1610 qui pour moins de 40 euros  offre de bonnes performances , peu de dissipation et une consommation électrique moindre. Pour la mémoire, une seule barrette de 4Go DDR3 de marque crucial et un disque dur Western Digital 2,5 pouces SATA à faible consommation lui aussi (1.4 watts en fonctionnement et 0.5 watts en idle).

Pour la partie logicielle, c’est la distribution Linux Debian Jessie qui s’occupe de faire tourner “la bête” et les divers services que j’ai mis en œuvre:

  • Serveur Web
  • Cloud privé
  • Monitoring
  • Accès distant
  • autres petites fioritures personnelles comme par exemple le paquet PowerTop pour gérer au mieux la consommation électrique.
Shuttle DS-61b
Intérieur du DS-61

Concernant la nouvelle version de ce blog, c’est la couleur orange qui prédomine. Alors oui,  je sais, le orange ça fait kitch et très années 60-70, mais il paraît que cette couleur revient à la mode en matière de communication et comme c’est une couleur  dite: tonifiante, porteuse de dynamisme, d’optimisme et d’ouverture d’esprit j’assume complètement ce choix même si je comprends que cela puisse piquer aux yeux de certains.

Dans la pratique,  le blog présente donc une charte graphique plus légère, un logo plus sobre et bien identifiable et ce afin d’optimiser les temps de chargement sur la majorité des plateformes existantes. Enfin, je reste fidèle au CMS WordPress et j’essaierai de l’alimenter de façon pertinente et intéressante le plus régulièrement possible, et ce, en fonction de mes disponibilités.

Bonne lecture et merci à tous pour votre fidélité. 😉