Aller au contenu

Windows

Oracle VirtualBox 5.2.14

VirtualBox 5Oracle VM VirtualBox est officiellement disponible  en version 5.2.14 Pour celles et ceux qui ne connaissent peut être pas encore ce logiciel, sachez que VirtualBox est une solution gratuite de virtualisation multiplateforme développée par Oracle.

En clair, grâce à VirtualBox vous avez la possibilité de virtualiser une multitude de systèmes d’exploitation (du plus ancien au plus récent) sans avoir à les installer physiquement sur votre machine. Ainsi, vous pouvez créer autant de machines virtuelles que vous le souhaitez sans toucher à l’intégrité de votre système existant.

De plus VirtualBox sait tirer pleinement parti des accélérations matérielles et plus particulièrement celles présentes dans les processeurs multicœurs de ces dernières années (ex: technologie VT Intel). VirtualBox est parfois bien utile lorsque l’on veut simplement tester un autre OS et encore plus lorsque l’on veut faire fonctionner d’anciens OS ou logiciels et matériels qui ne sont plus compatibles avec nos systèmes récents.

Cette mouture 5.2.14 apporte tout un lot de correctifs divers et variés.

Bonne virtualisation 😛

Les solutions gratuites de Kaspersky

Logo Kaspersky FreeJ’en avais parlé sur le blog l’été dernier. L’éditeur Kaspersky avait lancé une version gratuite et basique de son antivirus : Kaspersky Free Antivirus, que l’on peut télécharger en version française à cette adresse : https://www.kaspersky.fr/free-antivirus

Bien que se voulant un produit d’appel avant tout, cette solution gratuite n’est pas à négliger. En effet, sous un système Windows, un antivirus même gratuit vaut mieux que pas d’antivirus du tout. De plus, même si l’interface reste basique, c’est avec brio que l’éditeur russe vient marcher sur les plates bandes des concurrents du secteur (ex : Microsoft, Avast ou Avira…). Dans les faits, l’application est peu gourmande en ressources, sait exploiter pleinement les possibilités matérielles du système et comme les autres produits payants de la marque, elle reste redoutable dans la détection et l’élimination des menaces.

Dans la même veine, la maison Kaspersky propose d’autres outils gratuits comme par exemple :

Au delà de la polémique concernant l’espionnage potentiel des utilisateurs par les logiciels de la marque, je reste à titre personnel fidèle à Kaspersky. 😉

 

Désactiver la Télémétrie dans Windows 7

EspionnagePour ceux et celles qui ne le savent peut être pas encore, depuis l’arrivée de Windows 10, Microsoft de par sa volonté “d’améliorer l’expérience utilisateur” intègre à ses systèmes des programmes plus ou moins cachés dédiés à collecter des données qui sont ensuite rapatriées vers ses serveurs. Des bruits courent même en ce moment sur la toile disant que certaines de ces données sont revendues à des sociétés tierces. C’est pourquoi dans sa grande bonté 🙄 , le géant de Redmond a profité des dernières mises à jour de sécurité pour installer de façon discrète dans Windows 7 un service de tracking qui récolte des données pour soit-disant “améliorer le système d’exploitation”.

 

Pour infos, les patchs concernés sont:

Certains diront que la solution la plus simple pour être sûr qu’aucun mouchard de ce type n’est présent sur son système, il suffit d’opter pour un système entièrement Open Source  comme Linux et ne pas faire confiance aux deux ténors du secteur que sont Apple et Microsoft. Personnellement j’aurai plutôt tendance à abonder dans ce sens. Toutefois, pour l’utilisateur lambda ou la ménagère de plus de 50 ans qui ne veut pas “mettre les mains dans le cambouis”, voici ci-dessous une procédure simple pour empêcher Microsoft de collecter ces fameuses données télémétriques sur votre PC.

La méthode la plus simple consiste à désactiver ce service de tracking d’autant plus qu’il consomme pas mal de mémoire système en tâche de fond.

Continuer la lecture

Microsoft Update Catalog s’affranchit enfin des Contrôles ActiveX

Microsot Catalog UpdateOuf, il était temps !

Et voilà, comme l’avait annoncé la firme de Redmond il y a quelques mois,  il n’est désormais plus nécessaire d’utiliser un navigateur basé sur Internet Explorer pour accéder au site : Microsoft Update Catalog.

Avec les innovations du navigateur internet Edge  fourni avec Windows 10 il était inévitable pour Microsoft de mettre a jour son site exclusivement dédié aux téléchargements de correctifs.  Cela semble signer la mort de la “très controversée” technologie ActiveX control propre aux anciens navigateurs de la marque. Dès à présent vous pouvez donc utiliser le navigateur internet de votre choix (Firefox, Chrome, Opera, Vivaldi…) pour télécharger et installer manuellement vos mises à jour.

Une preuve d’ouverture de la part de Microsoft, ou, peut être plus simplement, une logique bien pensée en adéquation avec la nouvelle politique mise en œuvre depuis début Octobre qui veut que dorénavant un seul et unique patch cumulatif soit proposé pour les mises à jour mensuelles dans Windows Update. Toutefois, une petite amélioration de l’ergonomie du site en ce qui concerne la recherche et le classement des divers patchs serait la bienvenue et cela nous éviterait de longues minutes de recherches parfois infructueuses. :mrgreen: