Aller au contenu

Ça bouge dans la monde des navigateurs internet.

Logo Mozilla FirefoxEn ce mois de décembre et à l’approche des fêtes de fin d’année, un bouleversement semble s’opérer dans le monde des navigateurs internet grand public.

Ainsi, les mises à jour majeures s’enchaînent avec les sorties récentes des navigateurs Goggle Chrome en version 71 et Mozilla Firefox en version 64. Mais, en dehors des améliorations habituelles en terme de stabilité, au delà des sempiternels correctifs sécuritaires et des nouvelles fonctionnalités spécifiques apportées par l’un et par l’autre, soit respectivement :

  • L’intégration d’un bloqueur de publicités natif pour Chrome
  • Une nouvelle gestion des extensions et plugins sous forme de tuiles pour Firefox

C’est un choix effectué par Microsoft qui vient jeter un pavé dans la marre du web. En effet la firme de Redmond a annoncé il y a quelques jours que désormais, les futures versions de son navigateur internet maison Edge, seraient basées et construites sur le code source de Chromium (projet initié par Google et constituant la base de Chrome). Microsoft semble donc ne plus vouloir s’investir dans un navigateur au code source propriétaire, mais opter comme l’a déjà fait Opera il y a plusieurs mois, pour un navigateur internet reposant sur le moteur de rendu HTML de Chrome (Webkit). La fondation Mozilla avec le navigateur Firefox et son nouveau moteur de rendu Quantum se retrouve donc bien seule face à l’hégémonie du moteur HTML made in Google. Firefox reste donc le véritable navigateur internet gratuit et open source. Espérons que cela en fera sa force et non pas sa faiblesse. 🙄

Krita passe en version 4.1.5

Krita logo version 4Je vous avais déjà présenté Krita sur le blog en début d’année. Aujourd’hui, le logiciel connait une évolution majeure et passe en version 4.15.

Initialement issu du monde Linux  et de l’évolution de l’environnement KDE, Krita continue son petit bonhomme de chemin et, comme le bon vin, ce logiciel de peinture numérique totalement gratuit et Open Source s’améliore au fil du temps.

Le support multiplateforme est toujours garantit. Les utilisateurs qui utilisent plusieurs environnements  de travail pourront donc retrouver leur outil numérique aussi bien sous Linux que sous Windows ou Mac OSX.

Au regard de la Release Note, on peut voir que cette nouvelle mouture corrige pas mal de bugs et gagne en stabilité. Le package d’installation augmente en taille et de fait le logiciel occupe maintenant près de 400 Mo sous Windows.

Krita 4 screenshot

Krita n’a plus rien à envier aux solutions concurrentes payantes et comme il propose une gestion complète des couleurs, l’accélération matérielle OpenGL  et une interopérabilité dans les formats de fichier (notamment en export – ex: format .psd) il constitue à mon avis la meilleure solution gratuite dans le domaine de la peinture numérique.  Il répond parfaitement aux besoins d’une PME, d’un artisan ou d’un auto-entrepreneur qui souhaite limiter les coûts d’investissement. Comme tout nouveau logiciel, Krita demandera une petit temps d’adaptation pour en maîtriser tous les rouages, mais ceci fait, votre créativité sera sans limite.

Accélérez la résolution DNS avec le firmware Tomato et DNSmasq

Logo DnsmasqLes serveurs DNS (Domain Name System) constituent un des piliers essentiels  des réseaux informatiques. Sans serveur DNS, impossible pour une requête vers un nom de domaine d’aboutir. En effet, le rôle du serveur DNS  (une sorte d’annuaire du réseau) est d’effectuer la correspondance entre  le nom d’une machine sur le réseau et son adresse IP. On parle de résolution DNS ( résolveur DNS). Ainsi, lorsque vous tapez une adresse internet, c’est votre Box qui traite cette requête réseau en interrogeant les serveurs DNS de votre fournisseur d’accès (FAI) et ces derniers font la relation entre le nom de domaine demandé et l’adresse IP de la machine qui l’héberge.

On voit donc bien quelle est l’importance de ces serveurs pour le bon fonctionnement des réseaux. (Notamment si un adresse IP vient à changer). Chaque fournisseur d’accès possède ses propres serveurs DNS, (liste des DNS des principaux FAI) mais, il en existent d’autres indépendants des FAI, gratuits,  sécurisés, privés ou publics (ouverts). Et bien évidement, comme les serveurs DNS traitent les demandes vers les noms de domaines, il est possible de faire en sorte qu’ils répondent à la demande ou pas… :mrgreen: (On peut même les faire mentir en renvoyant la requête vers une fausse adresse IP…) C’est ainsi que certains FAI interdisent l’accès à des sites internet (filtrage par nom de domaine). D’autre part, si les serveurs DNS dysfonctionnent ou tombent en panne, votre navigation sur le net peut être ralentie et l’accès aux sites demandés impossible. Voilà pourquoi, lorsque vous en avez la possibilité, il est idiot de ne pas profiter de certaines options embarquées dans votre routeur qui optimisent la résolution et accélèrent la navigation. Continuer la lecture

iOS passe en version 12.0

iOS 12 capture d'écran 1Fin du mois de septembre oblige, avec l’arrivée de l’automne et comme chaque année, une nouvelle version d’ iOS voit le jour.

Ainsi, depuis le 17 septembre dernier, les détenteurs d’ iPhone et d’ iPad peuvent installer cette dernière mouture sur leur matériel. Cette année la marque à la pomme a revue sa copie en matière de mise à jour majeure et semble s’être beaucoup plus concentré sur la stabilité et les performances que sur les nouveautés. Il est vrai qu’ Apple a connu quelques déboires l’an dernier avec la précédente version de son OS pour mobile et tablette.

En effet, iOS 11 comportait pas mal de bugs à sa sortie ce qui a obligé la firme de Cupertino à diffuser de nombreux patchs correctifs (sous-versions) tout au long de l’année. Concernant cette version d’ iOS 12, si les nouveautés ne sont pas légion, je me dois d’avouer une chose :  comme Apple l’avait promis, la stabilité et les performances sont bel est bien au rendez-vous.

Dans le cas de mon iPad mini 4, même s’il ne peut être considéré comme une antiquité, je constate qu’il a retrouvé une seconde jeunesse suite à la migration vers iOS 12. Tout est de nouveau très fluide et réactif comme au premier jour. Il parait même que les gains en performances de cette version 12.00 sont encore plus perceptibles sur les anciennes machines. D’ailleurs, il est bon de rappeler que tous les appareils de la marque sortis depuis 2013 sont compatibles avec iOS 12. Un très bon point pour une marque “haut de gamme”qui, de part les prix pratiqués est de moins en moins accessible à tout un chacun mais semble vouloir redorer son blason.

Continuer la lecture

Fin du téléphone fixe analogique

Téléphone fixeVoilà, c’est officiel, l’opérateur historique Orange vient de l’annoncer, la fin de la téléphonie fixe traditionnelle est actée. La téléphonie filaire analogique, à savoir, le Réseau Téléphonique Commuté (RTC)sera définitivement éteint fin 2022. 🙁 

Ainsi, à compter du 15 novembre prochain, il ne sera plus possible de souscrire une ligne de téléphonique fixe traditionnelle et il faudra obligatoirement souscrire à une offre internet (box) pour disposer d’une ligne fixe (technologie numérique VoIP). L’opérateur promet cependant un “équipement simplifié” (vous m’en direz tant 🙄 )  pour nos anciens (et ce ne sera pas gratuit bien évidement).

Dans les faits, Orange va progressivement couper ce réseau analogique bas débit commune par commune et les abonnés existants auront jusqu’a 2022 pour passer au numérique. Adieu donc le bruit inimitable de nos vieux modems RTC (ligne de secours chez Free…). Adieux à certains systèmes utilisant le RTC (cabine d’ascenseur, fax, alarme, télésurveillance…) particuliers et entreprises vont devoir tout changer…

Quid des personnes et entreprises résidents en zone blanche (pas d’adsl, pas de relais mobile…) et quid du petit grand-père qui faisant un malaise tente vainement de joindre le Samu tandis que sa connexion internet est encore plus défaillante que son palpitant ???

Car jusque là, ce téléphone analogique et cette technologie robuste qui a fait ses preuves rend bien des services lorsque les réseaux numériques sont inaccessibles (ex : coupure électrique). La technologie a du bon mais parfois… Espérons qu’aucune impulsion électromagnétique majeure ou un piratage massif ne vienne mettre en défaut ce “progrès”. Sinon nous repasserons tous à la ficelle et aux pots de yaourts. Heureusement les lignes de cuivre vont elles physiquement rester en place (ADSL oblige) 😀