Trois télescopes virtuels en ligne

Écrit par fdgeek
5 minutes
Trois télescopes virtuels en ligne

Pour terminer cette année 2021 et pour fêter dignement la mise en orbite récente et réussie du nouveau télescope spatial James Web (JWST), je vous propose ce mois-ci de partir à la découverte de l'espace grâce à trois solutions en ligne gratuites et dédiées à l'astronomie.

Ces trois applicatifs fonctionnent directement à partir de votre navigateur internet et savent en exploiter les dernières fonctionnalités.

Commençons donc par la première : il s'agit de Stellarium. Très facile d'accès, c'est peut-être celle dont l'ergonomie est la plus simple et ludique. Tous les objets de notre système solaire y sont représentés avec un excellent niveau de détail, mais ce n'est que la plus petite partie de l'iceberg. En effet, la quasi totalité des étoiles et des constellations connues y sont répertoriées ainsi que les objets du ciel profond (galaxies lointaines, nébuleuses, etc.).

Petit bonus, vous aurez-même la chance d'y voir passer en temps réel tous les satellites existants référencés par le NORAD. Une fois votre localisation définie (ville), l'heure locale paramétrée, Stellarium vous offre un planétarium virtuel conforme à la réalité. Le programme est également disponible gratuitement sous la forme d'une application installable en local pour tous les systèmes existants. C'est le compagnon idéal sur une tablette pour positionner sa lunette avant une nuit d'observation.

Passons maintenant à la seconde solution : World Wide Telescope. Là encore, tout fonctionne au sein même d'un navigateur internet. Comme la solution précédente, celle-ci, initiée par la société astronomique américaine propose l'accès aux mêmes données, mais elle offre l'avantage de pouvoir paramétrer l'affichage céleste tel que le voient différents outils d'observation existants. Il sera donc possible d'utiliser un affichage dans l'infra-rouge ou encore un affichage dans la gamme des rayons X.

Un peu moins ergonomique que Stellarium, World Wide Telescope se rattrape par la qualité et la quantité des informations scientifiques accessibles ainsi que par la bibliothèque de photographies proposées en annexe. C'est pourquoi, il conviendra peut être mieux aux passionnés d'astronomie qu'aux néophytes.

Pour terminer, passons à la dernière solution :  Aladin Lite.

Réalisée et maintenue par le centre astronomique de données de l'université de Strasbourg, c'est, vous l'aurez compris, une solution française. C'est l'application qui conviendra le mieux au scientifique et à l'astronome avancé. Elle est essentiellement basée sur la digitalisation des photographies existantes et sur les catalogues de données qui vont avec. Toutes les bandes spectrales d'observation y sont proposées. C'est peut être la cartographie du ciel en ligne la plus complète accessible au grand public.

Je vous laisse donc vous évader en partant à la découverte virtuelle de l'immense espace qui nous entoure. Cela permettra peut-être à tout un chacun, notamment ceux qui sont isolés, de ne plus penser aux restrictions actuelles. J'en profite pour vous souhaiter à toutes et tous d'excellentes fêtes et une bonne et heureuse année 2022.

Bonne exploration virtuelle, à bientôt. 🎅