Trois utilitaires de défragmentation

Écrit par fdgeek
8 minutes
Trois utilitaires de défragmentation

Cet article sur la défragmentation s'adresse uniquement aux personnes utilisant des systèmes de fichiers Windows et des disques durs mécaniques HDD (Hard Disk Drive). Pour ceux possédant des disques SSD (Solid-State Drive) entièrement basés sur des puces mémoire, sachez, qu'ils ne doivent en règle générale jamais être défragmenté sous peine de détérioration ou d'usure prématurée.

Pour  comprendre la nécessité d'une défragmentation, rappelons ce qu'est la fragmentation d'un système de fichiers :

Chaque système d'exploitation possède son propre système de gestion et d'agencement de fichiers sur le disque. Lorsque vous installez ou désinstallez des logiciels, lorsque vous modifiez, enregistrez ou supprimez des fichiers, ces derniers changent de taille (augmentent ou diminuent), sont crées ou disparaissent du disque. En résulte alors des espaces vides et au fil du temps, la surface d'enregistrement pourrait être décrite comme "ressemblant à du  gruyère". Le bras de lecture du disque doit donc effectuer plus d'aller-retour afin d'accéder aux fichiers qui sont répartis en plusieurs morceaux (clusters) sur la surface magnétique. C'est pour cela, lorsqu'un disque est très fragmenté que  les accès système (lecture/écriture) sont ralentis et que la machine perd en performances.

Imaginez une immense bibliothèque divisée en une multitudes de sections au sein desquelles sont rangés vos fichiers dans des dossiers (clusters). Au début tout est bien classé et rangé à la suite, mais au fil du temps, les dossiers grossissent et il n'est plus possible de les remettre entièrement dans leur section d'origine sans impacter les sections avoisinantes. Il faut donc diviser le dossier et répartir les fichiers sur les sections ayant de la place ou celle entièrement libres. La recherche future prendra donc plus de temps.

La défragmentation est une opération qui consiste à effectuer un réaménagement complet du rangement des dossiers et des fichiers sur le disque, de façon contiguë et sans perte d'espace pour de nouveau en optimiser l'accès et la recherche.

Certains systèmes de fichiers ne fragmentent pas ou très très peu car ils ont été pensé en aval pour effectuer cet aménagement dès l'enregistrement des données. C'est le cas des systèmes de fichiers Linux (Ext3, Ext4, Btrfs, etc...) qui sauf des très très rares exceptions (disque dur saturé) ne fragmentent pas et donc ne nécessitent aucune opération de défragmentation.

Idem pour les SSD qui, ne possédant aucune partie mécanique s'affranchissent de la défragmentation. Lors des accès, c'est le firmware (logiciel embarqué) et le contrôleur interne qui repèrent dans quelle cellule mémoire aller chercher les données et comment les répartir pour limiter l'usure des puces (TRIM). Et comme les temps d'accès sont excessivement rapides, l'impact est nul pour l'utilisateur. Et même si de nos jours certains logiciels de défragmentation proposent des algorithmes spécifiques  pour les SSD,  si  votre système n'a pas de ralentissement particulier relatif aux accès disque cela n'a à mon avis aucun intérêt.

La défragmentation n'est donc réellement utile que pour les systèmes de fichiers propre à Microsoft (Fat, Fat16, Fat32, ExFat, NTFS) qui eux, fragmentent beaucoup. C'est d'ailleurs pour cela que Dos et Windows ont toujours proposé un outil de défragmentation maison.

Toutefois, et même si les défragmenteurs de Microsoft font leur travail convenablement, il en existent une multitude d'autres, gratuits ou payant, certains parfois plus ergonomiques et plus performants.

Je vous en propose donc ci-dessous trois différents qui me paraissent excellents : deux gratuits et un payant.

Concernant le premier il s'agit de Auslogic Disk Defrag. C'est un défragmenteur gratuit qui a pour avantage la possibilité d'être également utilisé en version portable (sans installation). Une solution idéale pour défragmenter des disques durs externes n'importe où.

Le second également gratuit appartient par la société Piriform qui développe CCleaner (nettoyeur de fichiers temporaires et optimiseur bien connu) et il s'agit de : Defraggler Free. C'est un excellent programme qui propose une interface très ergonomique et des options de défragmentation un peu plus pointues que le défragmenteur de Microsoft.

Le troisième lui, est payant mais c'est un bon investissement. Il s'agit de O&O Defrag. C'est un peu le couteau suisse de la défragmentation avec ses 8 méthodes proposées (de la plus simple à la plus complète). Les résultats seront au rendez-vous, mais cela se fera au détriment du temps de défragmentation. Notamment si vous optez pour la méthode la plus complexe.

 Pour bien le connaître et sans vouloir lui faire de la publicité, des trois solutions c'est avec lui que vous obtiendrez les meilleurs résultats et donc, les meilleures performances. Les dernières versions embarquent même une méthode de défragmentation spécifique aux SSD. C'est pourquoi, je pense qu'il  se destine plus à des utilisateurs avancés. Alors que les deux solutions précédentes et gratuites conviendront parfaitement à tous ceux qui cherchent un bonne alternative à la solution embarquée dans Windows.

Prenez soin de vos disques durs et bonne défragmentation ! 😉